top of page
Transcription

Salut, moi c'est Sophie

Saison 1 - Episode 1

Bienvenue dans le tout premier épisode de mon podcast, "Francophones Down Under"!

Pour le premier épisode, j'ai décidé de vous parler un peu de moi, d'où je viens, quel est mon parcours d'expatriation, et pourquoi j'ai décidé de créer ce podcast. Comme ça, on peut faire connaissance et j'espère que ça vous donnera envie d'écouter les épisodes suivants.

Je m'appelle Sophie. J'ai grandi en région parisienne, à côté d'Enghien-les-Bains. C'est dans le Val d'Oise, donc au nord de Paris. J'ai fait mes études à Paris.

Je suis arrivée en Australie en 2011, donc il y a 12 ans déjà ! Je n'étais pas toute seule, j'étais venue avec mon partenaire. Et donc, on est arrivés comme backpackers au départ, en working Holiday visa. "On en avait marre de la grisaille parisienne. On avait prévu de rester un an et puis d'aviser. La première année, on a habité à Sydney, on a fait notre travail de ferme dans le Queensland, à Bundaberg, on a voyagé sur la côte Est, puis en Tasmanie, et on est arrivés à Melbourne en février 2012. Là, on a décidé de rester un an de plus.

Et en fait, à Melbourne, on a eu l'opportunité d'être sponsorisés par le travail de mon chéri. Et c'est comme ça que, ben 11 ans plus tard, on est toujours là, avec un grand garçon de presque 8 ans maintenant. Et on est même devenus citoyens australiens l'année dernière.

Du point de vue professionnel, ça fait 10 ans que j'enseigne le français langue étrangère ici, à Melbourne. D'ailleurs, je vais fêter les 10 ans de mon école de français, qui s'appelle de manière très originale, Sophie French tutor, en septembre ! Je donne principalement des cours particuliers. Au début, j'enseignais en face à face, dans des cafés, aux bureaux de mes élèves, ou chez eux. Et puis j'ai transitionné en ligne, d'abord partiellement puis à cent pour cent depuis le COVID. J'aime bien ça, je trouve que le numérique ça facilite l'accès à plein de ressources et ça permet de varier les supports, par exemple les vidéos.

Aujourd'hui, j'ai deux branches principales dans mon entreprise : d'un côté les cours de français langue étrangère en ligne, j'enseigne le français, avec une emphase sur la pratique de l'oral, et aussi une spécialisation sur le VCE, c'est l'équivalent victorien du Bac, et je travaille aussi avec des profs de français langue étrangère en France, qui enseignent eux le soir, parce que moi je ne suis pas disponible après l'école ou à l'heure du dîner, avec mon fils.

Et de l'autre côté, j'ai lancé cette année des cours et des ateliers pour les petits francophones australiens. Parce que je sais à quel point c'est important pour les familles d'expatriés ou les familles binationales, que leurs enfants gardent le contact avec la culture française et avec la langue française. Comme je disais, j'ai un garçon de presque 8 ans et on a de la chance parce qu'on habite assez près d'une école bilingue français-anglais, donc il va à l'école bilingue. C'est une chance incroyable, pour lui, d'apprendre à lire et à écrire en français en même temps qu'en anglais. Et ça lui permet de côtoyer, au quotidien, des personnes qui parlent français, de rendre la langue vivante même hors de la maison. Mais je sais que tous les enfants francophones d'Australie n'ont pas cette opportunité. Certains ont la possibilité d'étudier dans des écoles bilingues mais pour d'autres ce n'est pas possible.

C'est pour ça que je veux aider les familles francophones à intégrer le français dans la vie quotidienne de leurs enfants, pour que les enfants aient du plaisir à parler français avec leur famille.

Pourquoi j'ai choisi de m'adresser à la communauté francophone ? Et bien disons qu'aujourd'hui, avec mon fils, j'ai forcément plus de contact avec des parents francophones, je suis de plus en plus consciente de ce besoin de transmettre la langue et la culture, pour les autres et aussi sur le plan personnel. Personnellement, j'ai toujours besoin de comprendre pourquoi, et comment, et j'adore apprendre. J'ai développé un intérêt particulier pour le bilinguisme, en raison de mon triple statut d'expat, de maman et de prof de français. Et justement, comme je suis prof de français, on me demande régulièrement des trucs et astuces pour faire pratiquer le français aux enfants de manière ludique.

C'est ce qui m'a amenée à vouloir lancer ce podcast, pour pouvoir partager mes astuces, mes ressources et pour vous faire découvrir des acteurs de la communauté francophone d'Australie.

C'est parce que je veux aider les familles francophones à intégrer le français dans leur vie quotidienne, pour qu'elles puissent transmettre leur langue et leur culture à leurs enfants. Pour que ces enfants grandissent avec la richesse du bilinguisme, la richesse de deux cultures, pour qu'ils puissent tisser des liens avec le reste de leur famille francophone, qu'ils aient de vraies conversations avec leurs mamies, leurs papis, leurs cousins… Parce que l'enjeu n'est pas uniquement de maîtriser une langue, ici, mais aussi de transmettre une culture, de créer du lien.

Bref, voilà pourquoi j'ai décidé de m'adresser à la communauté francophone d'Australie.

C'est tout pour aujourd'hui !

Si vous souhaitez découvrir d'autres portraits de francophones d'Australie et que vous cherchez des astuces et conseils pour soutenir et encourager vos enfants bilingues dans l'apprentissage du français, abonnez-vous pour ne pas manquer d'épisodes.

Je vous souhaite une belle journée ou soirée ! À très bientôt.

English translation

Hi, I'm Sophie

Season 1 - Episode 1

Welcome to the very first episode of my podcast, "Francophones Down Under"!

My name is Sophie. I grew up in the Paris region, near Enghien-les-Bains. It's in Val d'Oise, so north of Paris. I studied in Paris.

I arrived in Australia in 2011, so 12 years ago already! I wasn't alone, I came with my partner. So, we arrived as backpackers at first, on a working holiday visa. "We were tired of the grayness of Paris. We planned to stay for a year and then see. The first year, we lived in Sydney, did our farm work in Queensland, in Bundaberg, traveled along the East Coast, then to Tasmania, and we arrived in Melbourne in February 2012. There, we decided to stay another year.

And actually, in Melbourne, we had the opportunity to be sponsored by my partner's work. And that's how, well, 11 years later, we're still here, with a big boy who's almost 8 years old now. And we even became Australian citizens last year.

From a professional point of view, I've been teaching French as a foreign language here in Melbourne for 10 years. By the way, I will be celebrating the 10th anniversary of my French school, which has a very original name, Sophie French Tutor, in September! I mainly give private lessons. At first, I taught face-to-face, in cafes, at my students' offices, or at their homes. And then I transitioned online, first partially and then 100% since COVID. I like it, I think digital technology facilitates access to a lot of resources and allows for a variety of materials, like videos.

Today, I have two main branches in my business: on one hand, I teach French as a foreign language online, with an emphasis on oral practice, and also specialize in VCE, which is the Victorian equivalent of the Bac, and I also work with French as a foreign language teachers in France, who teach in the evenings, because I'm not available after school or during dinnertime, with my son.

And on the other hand, this year I launched classes and workshops for little Australian Francophones. Because I know how important it is for expat families or bilingual families for their children to stay connected to French culture and the French language. As I mentioned, I have a boy who's almost 8 years old and we're lucky because we live close to a French-English bilingual school, so he attends the bilingual school. It's an incredible opportunity for him to learn to read and write in French at the same time as in English. And it allows him to interact with people who speak French on a daily basis, to make the language come alive even outside of the home. But I know that not all Francophone children in Australia have this opportunity. Some have the possibility of studying in bilingual schools, but for others, it's not possible.

That's why I want to help Francophone families integrate French into their children's daily lives, so that the children enjoy speaking French with their families.

Why did I choose to address the Francophone community? Well, let's say that today, with my son, I naturally have more contact with Francophone parents, and I am increasingly aware of this need to transmit the language and culture, for others and also on a personal level. Personally, I always need to understand why and how, and I love learning. I developed a particular interest in bilingualism because of my triple status as an expat, a mom, and a French teacher. And precisely, as I am a French teacher, I am regularly asked for tips and tricks to make French practice fun for children.

That's what led me to want to launch this podcast, to be able to share my tips, my resources, and to introduce you to actors in the Francophone community in Australia.

It's because I want to help Francophone families integrate French into their daily lives, so that they can transmit their language and culture to their children. So that these children grow up with the richness of bilingualism, the richness of two cultures, so that they can build connections with the rest of their Francophone family, have real conversations with their grandmas, grandpas, cousins... Because the goal here is not just to master a language, but also to transmit a culture, to create connections.

In short, that's why I decided to address the Francophone community in Australia.

That's all for today!

If you want to discover my French school and my programs for little Australian Francophones, you can find all that on my website, www.frenchtutor.com.au. You can also join me on Facebook or Instagram. I will put all the details in the episode notes.

If you want to discover more profiles of Francophones in Australia and if you're looking for tips and advice to support and encourage your bilingual children in learning French, subscribe so you don't miss any episodes.

I wish you a wonderful day or evening! See you soon.

bottom of page